Chronique : Sia – 1000 Forms of Fear

 

Sia 1000 Forms of Fear

1000 Forms of Fear est le sixième album de Sia Furler, plus communément appelée Sia. La chanteuse est rendue célèbre par le titre Breathe Me, publié sur son troisième album, Colour the Small One, et repris dans la série Six Feet Under, puis Veronica Mars, Misfits, etc.
Sa notoriété grandit notamment grâce à ses collaborations et ses compositions avec, et pour d’autres artistes tels que David Guetta, Beyoncé, Céline Dion, Katy Perry, Lea Michele (Glee), etc.
L’album sort en juillet 2014 sur le label Monkey Puzzle, filiale de RCA Records.

« 1-2-3, 1-2-3 drink. Throw ’em back, ’till I lose count »

En mars dernier, elle met en ligne Chandelier, le premier single extrait de 1000 Forms of Fear. En mai, le clip vidéo de la chanson est publié : on y voit la jeune danseuse Maddie Ziegler évoluer dans les pièces d’une maison délabrée.
Le texte résume, quant à lui, le comportement d’une femme désespérée et accro à l’alcool.
Sia en étant la chanteuse principale, elle place ainsi sa première chanson à la 17ème place du Billboard Hot 100.
Le titre est notamment certifié double platine par ARIA (Australian Recording Industry Association), et or par l’organisme Recorded Music New Zealand.

« You saw your chance to kill, your chance to make history »

A la production, Sia s’entoure d’une équipe peu nombreuse mais efficace. Ayant écrit ou co-écrit tous les titres de son album avec Greg Kurstin, le producteur l’assiste sur Burn the Pages, Fair Game, Free the Animal… Il est connu pour avoir travaillé aux côtés de The Bird and the Bee, Lily Allen, Ellie Goulding, etc.
Une version différente d’Elastic Heart, fruit d’une collaboration entre Sia, Diplo et The Weeknd, voit le jour, mais ne figure pas sur l’album. La piste initiale est choisie pour apparaître sur la bande originale du film Hunger Games : L’embrasement.

« And we will fly like smoke darknin’ the sky »

Parlons du visuel de l’album… J’ai choisi de le comparer avec son précédecesseur, We Are Born, sorti en 2010. Les deux pochettes reflètent exactement, pour chacun, l’atmosphère dégagée par les chansons.

      Sia We Are Born
Sia 1000 Forms of Fear

Pochette rose pour We Are Born, des couleurs vives, Sia à visage découvert et décoré. La typographie est fantaisiste, quelques lettres sont coloriées. Des chansons pleines d’énergie, qui apportent de la bonne humeur et restent dans la tête. Je pense à des morceaux comme Clap Your Hands, choisi à l’époque pour être le premier single extrait du disque. You’ve Changed et The Fight sont d’autres exemples de cet album, que je qualifierais de léger. Il connaîtra un succès immense auprès des critiques.

Pour 1000 Forms of Fear, l’apparence de la pochette est plus sombre, plus simpliste. On y voit une perruque blonde, sans visage, sur un fond noir. La typographie est moins recherchée que sur We Are Born, mais reste en accord avec le visuel. On devine donc que ce disque comporte des chansons aux textes plus personnels et plus sombres, à l’image de la chanteuse et de son évolution depuis 2010.

« And your melody’s an art »

On connaît généralement Sia pour la noirceur qu’elle met dans sa musique, noirceur abordable, à laquelle on peut s’identifier. D’un album joyeux, léger, elle passe à un disque plus noir, plus personnel.

Ayant traversé une période difficile après le succès de We Are Born, elle décide de se consacrer à l’écriture pour d’autres artistes ; elle compose ainsi Diamonds pour Rihanna et Loved me Back to Life pour Céline Dion, pour ne citer qu’elles.
A ce propos, elle dit : « I’ll be the songwriter for pop stars and then they can be the front person and I don’t have to be famous. »

Pour ajouter à cela, le contrat de son dernier disque stipule que la chanteuse n’a aucun engagement quant à la promotion et à une éventuelle tournée suivant sa sortie. Elle peut ainsi rester visage caché lorsqu’elle performe ses chansons sur scène, et c’est du très grand art lorsque le résultat est diffusé :

En commentaire à cela, la chanteuse déclare ne vouloir exprimer son art, visuellement parlant, qu’à travers les clips vidéos.

« And if your goal was to love, you scored an epic mess. »

A l’écoute de cet album, on comprend aisément qu’il ait été encensé par les médias les plus influent : SPIN lui assigne la note de 8/10, l’équipe de Rolling Stone, quant à elle, lui donne 4 étoiles sur 5. One Standing lui donne facilement 4,5 / 5 !

A écouter si vous aimez : Foxes, The Civil Wars, Lana Del Rey, Gabrielle Aplin, Ellie Goulding

► Ecouter 1000 Forms of Fear

facebook twitter-rond-copy youtube INTERNET logo one standing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s