Chronique : Tahoe – Wonders

tahoe wonders EP

Aujourd’hui, c’est sur l’EP d’un quintette parisien de post-hardcore que j’aimerais me pencher : Wonders de Tahoe. Après 2-3 morceaux, jetés « par-ci par-là » sur la toile, Diopside et Burry Vision, l’EP voit le jour le 12 février 2015.

blurry vision tahoe diopside tahoe


Fondé en 2013 à Paris, Tahoe fait aujourd’hui partie du paysage musical français, dans le style post-hardcore, mais également dans le metalcore, la pop et le rock. C’est grâce à ces influences que les parisiens comptent se démarquer des autres formations.

tahoe

L’EP s’ouvre sur le titre éponyme. C’est directement par une ambiance lourde, avec une guitare grasse et un chant mêlé à du scream, que commence l’EP. Entre ambiances planantes et retours aux parties de guitare, Tahoe mêle intensité et énergie avec aisance. Le morceau se découpe en une seconde partie lorsqu’intervient ce qui ressemble à une batterie électronique.
Incomplete fait office de seconde piste, et de même que sur Wonders, la guitare de Maxime envoie toute sa puissance. On retrouve l’alternance entre le scream et le chant clair, grâce à Mickaël et Pierre, ainsi qu’une ambiance plus calme en seconde partie de morceau, contrastant avec le scream. Gros coup de coeur pour cette chanson, grâce au refrain notamment, qui doit assurer un bon moment en concert !
L’intro de Crossed Paths démontre le savoir-faire du chanteur en lui offrant quelques secondes seul, avant l’arrivée du trio guitare/basse/batterie. C’est un morceau sans aucune partie « relax », post-hardcore oblige, mais sur lequel on écoute tout de même une partie calme, aussitôt reprise par un chant plus énergique, toujours avec du scream en fond, une guitare plus forte et un rythme de batterie… ce qui fait finir la chanson en trombe !
O/A dévoile une introduction instrumentale et électronique. Etant le morceau le plus court de l’EP, on pourrait en déduire qu’il est utilisé en guise d’interlude, avant Vectors, cinquième piste et premier extrait de Wonders.

C’est sur un rythme endiablé que démarre le morceau. On est à fond dans le post-hardcore, et même dans le metalcore, je dirais. Que dire du jeu de guitare de la part de Maxime… Magnifique !
Un titre avant la fin, Tahoe nous redonne de son énergie communicative, et alors que le morceau se finit, Memory Failures, la sixième et dernière piste, démarre. Cette dernière a récemment été diffusée au moyen d’une vidéo « guitar playthrough », c’est-à-dire que le plan ne se concentre que sur les mains du musicien sur la guitare.
Je vous laisse découvrir ce morceau à travers la vidéo :

tahoe

À écouter si vous aimez : ARCHITECTS, Being As An Ocean, Miss May I

► Ecouter Wonders

icon_FB icon_Twitter icon_Youtube icon_Bandcamp icon_Chrome

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s