Chronique : Above The North – A Tale They Whisper

above the north a tale they whisper EP

Quatuor lyonnais de hardcore mélodique, Above The North se forme en 2012. Après un premier EP sorti en 2012, quelques titres tels que Caledon Hockley (disponible sur la compilation One Standing #2), le groupe publie A Tale They Whisper le 16 mars dernier. Après avoir assuré la première partie de groupes comme Being As An Ocean ou encore Climates, Above The North prouve sa légitimité à devenir headliner de leur propre show, grâce à une tournée de quelques dates françaises.

A Tale They Whisper débute sur Rains, premier single extrait. Le groupe ne nous ment pas, c’est effectivement du pur hardcore que nous avons là ! Clément Darlix, chanteur et screamer, nous montre son talent et déverse toutes ses émotions dans ses lyrics. Instrumentalement, les mélodies à base de guitare, basse et batterie restent faciles à suivre, et ne vont pas dans tous les sens, ce qui rend l’ensemble très agréable à écouter, grâce au savoir-faire d’Aurélien, Robin et Nathan Mariat.
One in a Million, seconde piste, ne déroge pas à la règle, et envoie quelques riffs bien sentis, ainsi que des éclats à la batterie dignes des plus grands groupes de hardcore music.
Cependant, gros coup de coeur pour Bright & Honoured et le son de la guitare utilisé, ainsi que le rythme du morceau. Même si l’on imaginerait volontiers une voix claire par-dessus ou en guise de choeur sur ce titre, le scream lui donne clairement cet aspect brut, propre à la figure musicale de la bande.
L’EP se termine sur Hills, avec une intro assez soft (et c’est peu de le dire), comparé au reste du 4-titres. Above The North présente une autre facette de son travail avec un morceau plus lent, mais aussi riche que les autres. Ce n’est qu’après quelques secondes que la chanson reprend une cadence plus rapide, et ainsi son style initial, ne l’oublions pas, le hardcore ! C’est encore un coup de coeur, pour ma part.

Comme je l’ai dit auparavant, les mélodies, qu’elles soient jouées à la guitare, basse ou batterie, sont épurées et travaillées, de telle sorte que l’on a aucun mal à suivre la musique. Above The North signe là une pépite, et après ces quatre titres, on en redemande ! La qualité du son, le talent du quatuor, la justesse des screams, la précision des mélodies… Tout est réuni pour faire de cet EP une pièce maîtresse de la toute jeune carrière des lyonnais.

above the north groupe

icon_FB icon_Twitter icon_Youtube icon_Bandcamp icon_Chrome

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s