Chronique : Marmozets – The Weird and Wonderful

marmozets the weird and wonderful

Ce soir, je me suis replongée dans un album que j’avais mis de côté quelques mois…

Je me suis repassé The Weird and Wonderful de Marmozets. Un groupe que j’ai découvert en Ecosse, et que j’ai été voir en concert à Glasgow, dans une toute petite salle. Ce groupe a aujourd’hui bien grandi, notamment avec une performance au Reading & Leeds Festival en 2015.
Prometteur, bourré d’énergie, de riffs entraînants et d’une réelle identité… Ils iront loin, je l’ai su dès qu’ils ont commencé à jouer ce fameux soir du 2 octobre 2014.

Aujourd’hui, je réécoute cet album avec le même plaisir que les précédentes fois, malgré le temps écoulé. La voix de Becca, cette folie et ce pouvoir que sa voix contient, les guitares électriques de Sam et Jack, la ligne de basse de Will, puis ce rythme mené par Josh, tantôt lent et planant, tantôt rapide et lancé.
Les ambiances changent au fil des chansons : ça bourrine sur Why do You Hate me ? et Move, Shake, Hide, l’ambiance reste électrique, mais plus calme sur des titres comme Back to You, Cry… et c’est assez alternatif sur Cover Up et Particle.
Le groupe a su apporter à chaque chanson une touche de magie, une empreinte qui les rendent toutes si exceptionnelles. Ils ne sont pas tombés dans le piège de ne jouer que sur un même tempo, mais ont développé leur musique, et à leur âge, pour un premier album, c’est étonnant, rare.

Je pense que si l’on devait résumer Marmozets en un seul mot, ce serait intensité. Car peu importe le rythme musical de chaque morceau, on se retrouve captivé, à chaque fois. Ce que j’aime chez eux, c’est qu’ils ont su donner à chaque titre ce quelque chose qui attire notre attention. C’est vrai : on se concentre sur les vibes, on s’imagine même dans diverses situations sur les chansons à mesure qu’elles défilent. Mes situations, c’est les images du concert qui me reviennent en tête. Une bonne partie du public était composée de fans, mais à la fin du concert, on était tous d’accord sur ce phénomène qui allait inévitablement faire parler de lui d’ici peu.

Pour ce premier album, les cinq anglais ont fait très fort : ils décrochent les meilleures critiques de la part des incontournables Kerrang!, Q Magazine, Rock Sound au Royaume-Uni… mais également des invitations à se produire sur les meilleurs festivals, et même en première partie de Kasabian, en Russie.
Bref : 2015 aura été l’année du décollage de Marmozets, et j’en suis plus que ravie !

Concernant leur actualité, il semblerait, au vu de certains tweets, que le groupe soit en studio…

marmozets band

▶︎ Ecouter l’album

icon_FB icon_Twitter icon_Youtube icon_Chrome

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s