Chronique : Spitfire – Take Off EP

spitfire take off EP


Après avoir écouté l’EP Take Off, on se doit de reconnaître que la scène metal lyonnaise est « belle » et bien vivante ! J’ai découvert Spitfire au Headbang Contest de Lyon le 4 avril 2015, et leur énergie dégagée sur scène m’a mis une immense gifle. Le style du groupe tourne autour du rock et du metal, mais va aussi puiser dans les vibes des années 90 et 2000. 
Sorti en juin dernier, ce premier EP marque pour le quintette un démarrage on ne peut plus réussi !

Et en parlant de démarrage… on peut entendre le moteur de l’avion ronfler en intro de Lords of the Sky (Spitfire). Le premier point positif décelable dès ce début est que chaque musicien trouve sa place et est mis en avant, à un moment différent selon le tempo et la puissance de la piste. Le bruit de l’avion s’éloigne ensuite pour laisser la place au second titre, Don’t Give a Fuck
L’intro montre encore les immenses capacités instrumentales des musiciens, le chanteur lui, change légèrement de registre. On peut clairement entendre que son timbre est influencé par le chant heavy metal des années 90. 

Sur Berserker’s Rage, le chant évolue encore un peu vers quelque chose de plus posé, si je puis dire. La rage est effectivement moins présente, mais c’est appréciable et cela permet d’entendre autre chose. Matt assure un solo assez impressionnant sur ce morceau, compte tenu de son jeune âge. Un musicien qui ira sans doute très loin au vu de son expérience musicale et de la présence dégagée sur scène.


Heavy Metal est sans doute l’une de mes préférées de cet EP avec Lords of the Sky. J’aime beaucoup le rythme : Nico, le batteur et frère de Matt, offre une frappe géniale, associée ensuite à un autre solo du guitariste. Ce morceau est l’un des plus réussis de cet EP !
The Flag of Wrath, cinquième et dernier titre, tend vers une fin orageuse. Les musiciens livrent leurs dernières onces d’énergie et délivrent tout le potentiel de leurs instruments.  

Si Spitfire fait partie des groupes formés que récemment (2014), leurs influences musicales se concentrent sur des groupes qui comptent au minimum dix ans de carrière. On peut ainsi nommer Five Finger Death Punch et Avenged Sevenfold, mais aussi Manowar et Iron Maiden. Leur musique rencontre donc un mélange de heavy et thrash, entre années 80 et notre époque actuelle. 
La voix de Laurent, rauque, grave, mais parfaitement complémentaire à la musique, ne fait qu’affirmer un peu plus l’identité de la bande. Les guitaristes lead et rythmiques de Matt et Alban assurent le job, accompagnées par la basse d’Axel et la batterie de Nico

Pour vous faire une idée de ce que peut donner le groupe en live, voici une vidéo enregistrée au Ninkasi Kao, plus tôt cette année :


icon_FB icon_Youtube

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s