Interview : FRCTRD

frctrd-promo-picture


Quelle vision avez-vous de votre groupe ?
Une vision simple. Un groupe, c’est une façon d’appréhender et de vivre la musique différemment. On travaille, on évolue ensemble dans le seul but de véhiculer notre musique. On se soutient, on apprend ensemble, on voyage. C’est un peu la famille que tu te choisis et qui décide de te suivre dans les pires comme dans les meilleures décisions. 

Vos principales influences et ce qui vous inspire pour écrire et composer votre musique.
Nos principales influences n’entrent pas directement en compte au moment de la composition. On écrit, on imagine, on fusionne des idées ensemble et une fois le travail fini, c’est là que bien souvent on peut remettre un nom sur telle ou telle partie en matière d’influence. Mais le travail d’écriture se fait véritablement entre nous et nos instruments, composer ce qu’on aime sans se soucier du genre dans lequel évolue notre musique, c’est un peu ça notre principale influence dirons nous !

Quels ont été les événements et les rencontres les plus importantes depuis vos débuts ?
Les événements les plus importants depuis nos débuts ? On en citerait forcément plusieurs. Notre première date au Gibus Live en support de Shoot the Girl First nous a permis d’ouvrir les yeux et d’apprendre ce qu’il faut avoir dans les tripes pour assurer de véritables dates, d’un point de vue technique, musical et de cohésion avec son propre public.
Nous avons eu aussi la chance de jouer sur la scène de l’Empreinte. Un accueil chaleureux, mais surtout, ce qui a été important à nos yeux, c’est d’interpréter nos titres sur cette scène immense. On s’est vraiment mis la pression ce soir-là haha ! Puis notre première date à l’étranger en Suisse à Bremgarten nous a montré que faire du trajet en van, jouer puis repartir était quelque chose de très éprouvant, bien plus que nous ne l’aurions imaginé !

Concernant les rencontres, chaque personne présente en live prenant le temps de nous écouter, de venir nous voir et de se déchaîner sur nos morceaux est une rencontre importante ! Dans notre entourage, on est heureux d’avoir pu bosser avec Harry d’Efficient Records, ou encore Stéphane Ridard qui a toujours été de bon conseil depuis le début.
Le duo MargauxMathilde via la structure Anchor Agency nous est également d’une aide efficace pour faire avancer le projet et le défendre à nos côtés.
Enfin, la rencontre avec Manu, notre nouveau batteur depuis fin octobre, nous permet d’avoir davantage confiance dans la section rythmique et de vraiment utiliser le plein potentiel de nos morceaux !

Vous avez sorti votre nouvel EP, Fractured, au début du mois. Clairement, votre son se démarque grâce aux guitares grasses et un son heavy mais propre, et des screams qui tombent dans des notes graves, notamment sur Negative. Tout ceci donne un résultat vraiment intéressant et très bon à écouter, et pour ça, bravo !
Merci beaucoup ! Cet EP n’est que la pointe de tout le boulot qu’on fournit dans nos compositions, on peut assurer sans trop prendre de risques que nos prochaines sorties réservent bien des surprises et une meilleure maîtrise de notre identité ! 

Finalement, Burden aurait très bien pu se retrouver sur cet EP. Pourquoi ne pas l’avoir inclus ?
Burden est notre single de lancement. Il est trouvable gratuitement sur Bandcamp depuis sa sortie en février dernier. Cependant, il est en bonus track sur la version physique de l’EP. Nous voulions simplement que ceux qui prendraient le temps d’acheter notre merch puissent bénéficier de l’ensemble de nos sons sortis en remerciement !

Vous avez eu l’occasion de partager la scène avec des groupes tels que A Night In Texas et I Declare War. Comment s’est passée votre rencontre avec ces deux groupes ?
Mis à part le chanteur d’A Night In Texas qui est venu nous féliciter de notre prestation, nous n’avons pas eu le temps ou d’occasions de discuter avec ces deux groupes. Les groupes présents à cette même date comme Monasteries et Aegaeon nous ont été bien plus accessibles à ce niveau et bien plus réceptifs à notre présence !

Des anecdotes de vie en studio et/ou lors d’un concert à me raconter ?
Nous avons eu droit à une coupure de courant en plein set, ça nous a un peu rendu triste mais finalement ça nous a peut-être permis de marquer le souvenir qu’a le public de cette date, et c’est comme si cette courte pause avait permis à tout le monde de reprendre des forces, autant dans le public que nous sur scène.

Votre souvenir le plus marquant d’un concert ?
Toujours à cette même date au Gibus Live, en fin de représentation. Alors que nous descendions de scène, nous avons eu droit à une véritable ovation. Beaucoup de nos amis étaient présents pour nous encourager, nos familles, mais le plus fou dans tout ça, c’est de croiser des regards que tu ne connais pas et qui te disent tant de choses en si peu de temps. C’était vraiment une sensation émouvante qu’on oubliera pas ! 

Quel regard portez-vous sur l’actualité musicale aujourd’hui ?
La scène française commence à faire entendre parler d’elle, on trouve ça super cool ! Beaucoup de groupes ont notre respect le plus complet, on pense aux gars de chez Novelists, de The Dali Thundering Concept ou encore d’Alaska par exemple ! Nos potes de chez Child Of Waste sont bien costauds aussi et leur deathcore est toujours une bonne claque qu’on prend en pleine face.

Mais néanmoins, c’est regrettable de ressentir les vis-à-vis que certains groupes ont entre eux. Paris évolue beaucoup dans une fausse idée musicale. Les groupes ne reflétant rien hormis des beaux clichés bien soignés sans porter le même travail à la création c’est également dommage. Nous nous sommes toujours dit que si nous sommes ici à vouloir présenter notre musique, c’est parce que nous y mettons du cœur et c’est ce en quoi nous croyons. Tous, en tant que groupes, nous devrions nous soutenir et avancer ensemble pour enfin réussir à affirmer le paysage musical français.

Quel(s) artiste(s) voudriez-vous voir en live ?
Il y a peu, nous avons eu l’occasion de voir Breakdown Of Sanity à Paris aux côtés de Novelists et de Dream On, Dreamer (avec qui nous avions joué la veille sur Lille). BOS est un groupe que nous suivons tous depuis longtemps et que nous admirons tant pour leur violence tout en finesse que pour le côté humain qui émane de leur créations et de leurs shows. After The Burial est également un plaisir à voir en live. Beaucoup de groupes sont importants pour nous et forcément jouer avec eux serait une chance à saisir ! 

Si vous ne pouviez collaborer qu’avec un seul artiste dans toute votre carrière, qui choisiriez-vous ?
Aucune idée. On ne se mettrait jamais d’accord entre nous. Mais on pense qu’avec l’évolution qui serait susceptible d’influer sur notre projet, finalement ce n’est sûrement pas un choix à véritablement faire.

Le meilleur album de votre collection ? Le pire ?
Nous avons tous un album préféré :

– Reflections : Exist
– Currents : Life // Lost
– Breakdown Of Sanity : Mirrors
– Structures : Divided By
– AFI : Black Sails in the Sunset

Quand au pire album, nous pensons que la musique est tellement subjective, qu’on ne peut pas vraiment qualifier un album comme étant le pire de notre collection. Et naturellement, un album que nous n’apprécions pas ne s’y retrouvera pas.

Les 5 morceaux que vous écoutez le plus en ce moment.

Vos récents coups de coeur musicaux

Où vous voyez-vous dans 10 ans ?
Nous nous voyons plus matures, avec beaucoup de mal à enregistrer les tonnes de partitions que nous aurons en tête d’ici là !

Si vous deviez vous définir en seulement quelques mots ?
Soyez nos amis et venez partager ces moments avec nous, c’est sans doute le plus important.

What’s next ?
Nous avons l’intention d’aller à l’étranger le plus souvent possible. C’est très probable que cela arrive assez rapidement. On réserve quelque surprises et surtout nous avons déjà bien entamé la partie écriture de nos prochaines sorties. Restez à l’affût !

FACEBOOK TWITTER INSTAGRAM icon-bandcamp INTERNET

Crédit photos :
Morgan Legars
Anchor Agency

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s