behind locked doors hope EP artworkAux amateurs de musique alternative / pop rock, avez-vous entendu parler de Behind Locked Doors ? Le trio suisse a joué plusieurs fois à Lyon et sa région, sans compter leur show parisien en première partie de This Wild Life et William Ryan Key (ex-Yellowcard) en début d’année. Le trio remontera sur la scène du Rock’n’Eat le 5 avril prochain à l’occasion de la release party d’Earthstate. Romain de School’s Out Prod m’a fait parvenir leur EP, et je dois dire que la première écoute a été des plus agréables. Attention, cet article ne parle pas de groupe qui crie dans un micro et lance des mosh pits.

Composé de 9 morceaux, dont une « intro », Cloud, et une outro, Water, HOPE est sorti début mars. Il est tellement cliché de parler de voyage quand il s’agit de musique, mais il en est clairement question avec cet EP. De la voix aux accords de guitare en passant par les arrangements, on sent que les influences sont diverses. J’avoue avoir directement pensé à The Red Jumpsuit Apparatus et Our Last Night, mêlés à Tyler Hilton. Le duo de frères au chant fonctionne parfaitement et on sent que leur entente et l’écoute entre eux sont naturelles sans même les voir. 

Focus sur quelques chansons…

Mes coups de coeur sont Butterfly et If I Was the Ocean.
Butterfly a cette mélodie entraînante, dynamique, qui ralentit et accentue les émotions au refrain. La montée dans les voix et les instruments contribue fortement à cela. J’aime beaucoup cette construction dans les chansons que j’écoute, et celle-ci n’est pas une exception. Pour détoner quelque peu, Cloud, exclusivement instrumentale, nous révèle une autre facette du talent des musiciens.

Dans la même veine que Butterfly, Goodbye reprend ce côté intense et émouvant. Si un morceau pouvait témoigner de l’alliance parfaite de deux voix, il en serait l’objet. If I Was the Ocean met en avant un superbe trio instrumental, à savoir piano, guitare, batterie. Les effets sur les voix apportent une certaine profondeur à l’ensemble. C’est typiquement le genre de chanson que l’on pourrait entendre à la toute fin d’un épisode d’une série tragique. D’abord en douceur, puis qui monte doucement dans des sphères de « spleen » pour souligner un côté nostalgique ou dramatique. 

Cet EP n’est ni trop court, ni trop long, c’est « juste » neuf excellents titres qui s’enchaînent de façon fluide. L’intérêt ici est de capter l’essence à travers la qualité de chacun d’eux, d’avoir un aperçu concret du savoir-faire de Behind Locked Doors. Parfois, j’ai l’impression d’écouter un mix entre Yellowcard et Story Of The Year, et c’est un compliment ! J’ai écouté ces groupes, parmi d’autres, pendant mon adolescence, et voir que leur empreinte musicale demeure grâce à des artistes aussi doués me fait réellement plaisir. Ces gars iront très loin, je l’espère de tout mon coeur.

Bilan

N’hésitez pas à venir au Rock’n’Eat vendredi 5 avril. Ce ne sera pas un plateau heavy metal, il n’y aura pas, ou peu, de transpiration à la fin, mais il y aura de la bonne musique et c’est le plus important. N’hésitez pas non plus à écouter cet EP, ça n’est pas qu’une jolie pochette, croyez-moi. Ce groupe mérite toute notre attention ! Ils ont d’ailleurs capté celle d’Our Last Night cet été. En effet, le chanteur Micki Sobral s’est déplacé aux States pour enregistrer Back to You de Selena Gomez avec d’autres fans et artistes prometteurs.

                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.