bury tomorrow black flame music for nations Sony music entertainmentQuelques semaines après leur concert bien mouvementé au Hard Rock Café de Lyon le 23 juin dernier, il est temps pour Black Flame de naître… Le très bon titre éponyme est cependant loin de nous résumer cet excellent album, et heureusement. Dix pistes, dix façons pour Bury Tomorrow de nous prouver qu’ils ont su emprunter un chemin différent pour ce cinquième effort.

Dès les premières écoutes, on distingue deux groupes de chansons : les plus « heavy » comme Stormbringer ou More Than Mortal et celles plus accessibles comme My Revenge et Black Flame, dont je parlais dans l’introduction et sur laquelle je reviendrai un peu plus tard. Si la différence se notifie directement par l’aspect vocal, le côté instrumental se démarque également par des guitares et une basse agressives, et une frappe plus percutante.

Toujours dans une démarche de contraste, Overcast est plutôt intéressante pour illustrer mon propos. D’une durée de plus de 5 minutes, elle a un rythme moins rapide, mais son outro se fond directement avec Peacemaker, un titre qui accentue les disparités sur Black Flame. Avec un démarrage en trombe sur un scream bien senti, la musique « se calme » peu avant la troisième minute… pour redémarrer sur No Less Violent, la première piste. Cela crée un enchaînement plutôt intéressant et original. 


Pour revenir sur Black Flame, c’est l’une des chansons les plus remarquables de l’album. Le fait de l’avoir choisi comme premier single démontre la volonté du groupe de se démarquer de leurs précédents opus, mais également de ce style metalcore assez répétitif de nos jours.
Pour commencer, les arrangements sur le chant sont ce qui m’ont le plus interpellée dès la première écoute. Premier point surprenant, tout comme cette outro aux sonorités électroniques accompagnée de choeurs.
Le refrain avec son quatuor guitares / basse / batterie donne un son très incisif et se heurte au chant clair et arrangé. 

Black Flame marque ainsi un tournant dans la carrière de Bury Tomorrow, déjà « vieille » de douze ans. Les dix morceaux constituent différentes nuances au sein du disque, qui marque de son empreinte la scène metalcore anglaise. BT démontre son talent et sa capacité à se renouveler avec de nouvelles chansons taillées pour le live.

Ils seront de retour en Europe et au Royaume-Uni en fin d’année pour présenter Black Flame plus officiellement.
Le 23 juin dernier, j’ai eu la chance d’interviewer Daniel et Adam, respectivement chanteur et batteur. La vidéo sera disponible bientôt… 

bury tomorrow promo picture 2018


                   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *