the faim Australia band 2018


J’ai récemment eu le plaisir de découvrir un groupe « born again », un groupe qui a renouvelé sa musique tout récemment, avec la sortie d’un « premier » single, Saints of the Sinners. Le titre, produit par John Feldmann, annonce un avenir radieux à ces quatre jeunes venus d’Australie. Interview avec Sean Tighe, batteur du groupe.
English version below.

Vous avez fondé The FAIM alors que vous étiez encore au lycée.
Comment avez-vous vécu de grandir aussi vite (en tant que groupe, mais aussi individus) ? Comment était-ce, de jouer dans un groupe pop/alternative en Australie ?
Sean Tighe (batteur) :
C’est tout ce que nous avons toujours voulu. On restait tous les jours, jusque tard le soir, à travailler sur des idées de chansons et à en venir à bout. Notre voyage à Los Angeles nous a permis d’en apprendre beaucoup plus sur l’écriture de chansons en général. Le son que nous avions développé les deux dernières années a complètement changé.
Nous sommes plus que jamais déterminés à faire entendre notre musique !

Vous avez expliqué votre changement de nom, de Small Town Heroes à The Faim, en donnant comme argument l’évolution dans votre musique et votre volonté d’avancer dans votre carrière. 
Maintenant que tout est clairement défini et que vous avez même sorti votre premier single, Saints of the Sinners, pouvez-vous dire que vous avez trouvé votre « true self », en tant que groupe ?
Notre son est intense, différent et unique ! On voulait sortir de Los Angeles avec quelque chose de spécial. La musique résume le groupe comme un collectif pour représenter plusieurs styles musicaux. À l’instant T, nous ne voulons pas être catalogué dans un seul genre. Nous sommes excités face à la diversité et au résultat des chansons que nous avons écrites, et nous avons hâte de les sortir.

Comment imaginez-vous l’évolution future de votre groupe ?
Avec le temps et à travers la diversité de notre musique, nous espérons continuer sur ce voyage créatif et à travailler plus que jamais, comme la nouvelle jeunesse rebelle.

Vous avez travaillé avec John Feldmann et Mark Hoppus, des gens que l’on ne présente plus dans l’industrie musicale, Josh Dun (Twenty One Pilots) et Ashton Irwin (5 Seconds Of Summer).
Que retenez-vous de votre rencontre et de votre collaboration et à quoi peut-on s’attendre suite à ce mélange entre vos univers ?
Les rencontrer a été une expérience géniale pour nous tous. Ces gars sont ce qui nous inspire à avancer et à ne jamais renoncer à nos rêves. Travailler avec eux nous a dévoilé un aspect complètement différent du processus d’écriture, de laisser parler nos pensées, de les libérer. Nous sommes très honorés d’avoir travaillé avec eux.
Vous aurez une représentation de ce que nous sommes, en tant que groupe, à travers les influences, les expériences et le sens musical des différents co-auteurs.

Qu’est-ce qui a été le plus difficile à accomplir pendant les sessions d’écriture et d’enregistrement ?
Le plus difficile a été de changer notre manière d’écrire et de s’adapter à la demande du studio. Travailler avec John Feldmann nous a permis de travailler plus dur que jamais, à écrire deux chansons par jour sur lesquelles nous misions tout, et qui nous ont finalement apporté un tout nouveau regard sur l’écriture.

Quels sont vos meilleurs souvenirs, sur scène ou en studio ?
Chaque pensée, qu’elle soit positive ou négative, devient comme un bouton reset lorsque nous jouons sur scène. Dans le sens positif du terme, nous jetons des parts de nous-mêmes que nous ne pourrions partager avec personne, que nous ne pourrions pas comprendre. Vous pouvez vraiment apprendre à nous connaître juste en nous regardant jouer. Voir le public se perdre corps et âme dans notre musique est à chaque fois un super moment.
On adore être en studio, c’est un peu notre habitat naturel ! Pouvoir créer notre art ensemble est un sentiment incroyable et chaque jour passé avec Feldmann est un que l’on n’oubliera jamais.

Un artiste (et un seul!) avec qui vous feriez un feat. ?
Si nous ne devions en choisir qu’un seul, ce serait Chris Martin de Coldplay.

Votre Top 5 Tracks actuel.


Votre récente découverte musicale.
La musique est plus réelle lorsque les paroles sont écrites à propos d’une expérience personnelle.

What’s next ?
2018 va être une année importante pour nous ! Nous avons plusieurs dates et festivals qui arrivent. Pour rappel, Saints Of The Sinners, notre single, est sorti le 5 février.
Une tournée de dix semaines commence dès le 1er avril jusqu’au 11 juin : nous ouvrons sur 22 dates pour Lower Than Atlantis, à l’occasion de leur tournée des salles intimistes au Royaume-Uni, et entre temps, nous décollons en Australie pour accompagner Sleeping With Sirens sur six concerts. Nous jouons ensuite au Great Escape Festival du 17 au 19 mai, ainsi qu’au Download Festival UK le 9 juin.
Nous espérons venir en France pour quelques concerts cette année !


Here is the English version of the interview. Many thanks to the band for answering my questions!

You guys started as a band when you were still high schoolers. 
How do you feel about « growing up » that fast ? What was it like to play in a pop/alternative band in Australia ?
Sean : To us it’s all we’ve ever wanted, we would stay up late night after night working on song ideas and getting them done! After going to LA we’ve learned so much more about song writing in general. The sound we have developed over the last two years has changed completely, we’re determined more than ever and just can’t wait to get our music out there!

You explained the changing of your band name from Small Town Heroes to The Faim as « your sound evolution » and your willing to keep moving forward with your passion, music. Now that you’ve defined what you really want to sound like and have just released your first single, Saints of the Sinners, can you say for sure that you’ve truly found YOUR sound ?
The sound is big, the sound is different and the sound is unique!
We wanted to come out of LA with something special. The music encapsulates us as a collective to represent many genres. In this day and age we don’t want to be labeled as being one Genre. We are so stoked on the diversity and outcome of the songs we have written and look forward to releasing them.

How do you imagine the band evolving again ?
Over time through the diversity of our music we hope to continue on this creative journey and keep working harder than ever, the new youth rebellion.

You’ve worked with John Feldmann and Mark Hoppus, people we don’t even need to introduce anymore, Josh Dun and Ashton Irwin. 
What was it like to meet them and work with them ? What can we expect from this mix between their work and yours ?
Meeting them was an amazing experience for us all, these people have been the reason to why we got so inspired to keep pushing and to never give up on your dreams. Working with them completely showed us a whole different apsect of song writing and bringing out your thoughts to a place of freedom within. We were so honoured to work with them.
You will get a representation of who we are as a band which has brought out through the musical influences and experiences and musicianship of the various co writers.

What was the most challenging thing to achieve during the writing and recording sessions ?
The most challenging thing was changing our writing process to adapt in order to fit the demand of the studio. Working with John Feldmann made us work harder than ever, knuckling down two songs a day which we thrived on and made us look at a whole new world of writing.

What are your best memories on stage and/or in studio ?
Every thought, good or bad it all goes black like a perfect reset button when performing these songs on stage. In the sense of bliss we open the parts of ourselves we couldn’t share with anyone or even understand ourselves you could really get to know us just by watching us play. Watching the crowd completely getting lost in our music is an amazing moment.
We love being in the studio its our natural habitat! Being able to establish our art together is an incredible feeling and every single day that we spent with Feldmann we will cherish forever!

If you could get one, and only one, featuring with an artist, who would you choose ?
If we had to choose one we would choose Chris Martin from Coldplay.

What’s your top 5 tracks at the moment ?


What are your most recent musical discoveries ?
The music feels more real when writing about something from a personal experience.

What’s next ?
2018 will be a big year for us! We have many festivals and tours lined up :
Saints Of The Sinners released globally Feb 5th
– 10 Week Tour Begins April 1st until June 11th
– 22 show UK Tour with Lower Than Atlantis (April/May)
– 6 show tour in AUS/NZ with Sleeping with Sirens (April)
– Playing The Great Escape Festival (May 17th to 19th)
– Playing Download Festival in the UK June 9th

We hope to get over to France for some shows at some point this year as well.


                   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *