arcane roots grumble bee lyon alternative live

Samedi 17 mars, c’est au Warmaudio que je suis allée pour revoir, après plus de trois ans, Arcane Roots. Si eux ne s’en souvenaient plus, moi oui. Le groupe avait fait la première partie d’Enter Shikari en 2015, après la sortie du phénoménal The Mindsweep.

Je regrette grandement d’avoir manqué la première partie, Grumble Bee, un groupe britannique. À peine entrée dans la salle, les musiciens terminent leur dernière chanson du set. Dommage…
Dommage aussi qu’il y ait si peu de monde ce soir. Même si les conditions du plateau ne sont pas les mêmes qu’en 2015, passer du Transbordeur au Warmaudio, et donc à un public moins conséquent, ne doit pas être évident pour les artistes présents.


Le groupe installe son matériel sur scène. C’est à ce moment-là que le drame se produit : des machines à fumée sont testées. Je suis accréditée avec un pass Photos ce soir, je sens déjà que ça va être un carnage… Heureusement, je serai comblée avec une setlist de pas moins de 15 morceaux.

Il est près de 21h lorsque la première chanson est lancée. Le trio ira puiser dans toute sa discographie pour satisfaire tous les fans, même si, évidemment, la majorité sont issus de l’excellent et dernier sorti Melancholia Hymns.

Andrew (chanteur / guitariste) et Adam (choriste / bassiste) alternent entre leurs instruments et leurs claviers respectifs, placés face à face l’un de l’autre. Tantôt atmosphérique, tantôt lourde par les riffs, l’ambiance est changeante, et digne d’un show de rock alternatif. Accompagné de lights et de fumée pour souligner son intensité, ce climat est également modifié par les montées dans les aigus de la voix d’Andrew, qui redescend ensuite dans les graves, en passant par le « scream ».

Trois ans après leur dernier concert lyonnais, Arcane Roots a démontré ce soir tout le chemin parcouru depuis sa place en ouverture.
Plus aboutis en live, les titres se sont enchaînés avec une telle fluidité que le concert est passé à une vitesse folle. Même si Andrew était celui qui parlait le plus, chacun des musiciens était attentif à son environnement et à ce que le public disait.

Setlist : Off The Floor – Matter – Solemn – Landslide – Leaving – Triptych – Before Me – Indigo – Slow Dance – Arp – You Are – Home – Curtains – If Nothing Breaks, Nothing Moves – Half The World.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *