extremities exivious textures sounds like hell productions CCO lyonDimanche 12 novembre 2017 avait lieu le dernier concert de Textures et Exivious au CCO de Lyon. Organisé par Sounds Like Hell Productions, beaucoup ont répondu présent : des fans de la première heure aux fans du style metal progressif des néerlandais.

J’arrive quelques heures avant le début du concert pour interviewer Stef Broks (batteur) et Joe Tal (guitariste depuis 2013). Merci à SLH d’avoir accepté, ainsi qu’à la manageuse du groupe, très pro et très sympa !

Interview en cours de montage…

 

 


Le concert commence avec les néerlandais d’Extremities. Formé il y a seulement 3 ans, le groupe nomme des valeurs sûres comme influences telles que Opeth, Textures, Monuments, Gojira

Dans un style métal progressif, les musiciens mêlent énergie, riffs lourds, ambiances plus atmosphériques et mélodies aux guitares. Malgré une setlist très courte, c’est un sans faute pour Extremities, que j’adorerais revoir !


La seconde partie est assurée par Exivious, un groupe auquel on dit « au revoir » également. Le quatuor tire sa révérence pour mieux recommencer avec Our Oceans.
J’ai aimé le style instrumental et particulier de ce groupe, qui a su parler au public, attentif et conquis. Entre rythmes énergiques et mélodies plus calmes, la bande nous a offert une magnifique performance. Post-rock, mélodies metal, Exivious symbolisait un mélange des styles aussi improbable que véritable, mais c’est, je crois, ce qui m’a vraiment fait apprécier le groupe, l’ambiance et le set.
J’ai déjà hâte de voir ce que va donner Our Oceans, en pleine écriture de leur premier album.


Textures n’avait pas posé ses « flight cases » depuis plus d’un an à Lyon, mais il en faut bien plus aux fans pour oublier un tel groupe. Comme à la maison, les musiciens s’installent derrière leurs instruments et transforment le CCO en chaos. Un beau chaos.
Enchaînant les classiques, passant à un moment à la guitare acoustique, puis à un wall of death, Textures nous livre un spectacle dont on se souviendra longtemps.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *