Retour en concert après ce séjour de quelques jours en Écosse. Ce jeudi 11 avril, School’s Out Production organise une nouvelle date au Clapier de Saint-Étienne. La dernière fois que j’ai assisté à un concert dans cette salle, c’était en août 2017 pour Resolve, Mate’s Fate et While She Sleeps. Ce soir, c’est Get The Shot, Nasty et Stick To Your Guns qui se succèderont sur la scène de l’ancienne gare.

Get The Shot

J’avais peine à y croire en voyant le nom du groupe qui accompagnerait Stick To Your Guns et Nasty ! Il y a un moment que je voulais voir la formation québécoise de hardcore / thrash. C’est désormais chose faite, et j’en suis très heureuse.

Le concert commence en trombe, sur de gros riffs, des jumps et des fans exaltés. Au bout de 2 chansons, l’un des guitaristes nous demande, aux photographes, de nous placer sur les côtés. La guerre fait rage dans la fosse : mosh pits, walls of death, slams… C’est mon matériel ou moi, donc je préfère me ranger en priant pour que mes photos soient « sortables ».

JP traverse la salle, porté par le public, jusqu’à une petite plateforme en hauteur. Il y reste debout jusqu’à la fin de la chanson entamée, pendant que les musiciens restent sur scène. Une fois revenu, il est entouré de fans, se pressant pour lui arracher le micro et « screamer » les paroles. La démonstration de la puissance made in Quebec City est assurée, et Get The Shot laisse la place à Nasty au bout de 30 minutes.

Nasty

Contrairement aux deux autres groupes de l’affiche, je ne connaissais pas du tout Nasty. Le quatuor est originaire de La Calamine, en Belgique, et sort un son très hardcore. Un peu trop à mon goût, d’ailleurs. Même si je n’accroche pas, la découverte est toujours positive et me permet d’ajouter un artiste vu en concert à ma liste. Je salue également le fait qu’ils aient fait du Clapier une « zone de non-droit », comme l’a dit Lukas.

Stick To Your Guns

Je n’avais pas vu « Stick » depuis 2015, lors de leur passage au Longlive Rockfest de Lyon. Ce set d’anthologie, partagé quelques minutes avec Sam Carter sur Against Them All, à la fin… qu’ils joueront de nouveau ce soir. Je ne peux pas ne pas mentionner ce magnifique backdrop à l’effigie de True View, sorti en 2017. Quel artwork !

Jesse est on ne peut plus en forme : arrivé à la moitié du set, il parle des injustices sociales et de ne pas accueillir leurs auteurs au sein de la scène metal / hardcore. Si on pouvait ne pas les accueillir du tout, nulle part, ça nous arrangerait, mais on a compris le message.

Le duo de guitaristes et le bassiste ne sont pas avares de jumps et de moves scéniques. Même si les bousculades sont nombreuses, j’arrive à m’en sortir à peu près niveau photos. J’ai fait l’erreur de me placer à droite de Lukas, fan number one de Stick To Your Guns, qui passe la quasi-totalité du set à hurler. Je crois que mon oreille gauche ne s’en remettra jamais, mais il m’a bien fait rire (c’est une boutade, Lukas !).

La setlist est riche de quasiment toute la discographie du groupe. De Disobedient à True View, bien sûr, en passant par Diamond et l’EP Better Ash Than Dust. Aussi efficaces que délectables, les treize morceaux filent et nous amènent déjà vers la fin du concert.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.