intervals polyphia nick johnston warmaudio lyon sounds like hell productions alternative live artery globalSounds Like Hell Productions organise la venue ce soir-là des canadiens Nick Johnston et Intervals, ainsi que des texans de Polyphia.
RDV donc ce mardi 21 novembre au Warmaudio pour une soirée rock prog, djent, rock… exclusivement instrumentale !

 

 

 

 

 

 


Si vous ne connaissiez pas Nick Johnston avant cette soirée, je vous invite à visionner ce documentaire :


Quand le musicien entre en scène, le volume de la salle diminue et tout le monde écoute… C’est une découverte pour ma part, et une belle! Actuellement en tournée US avec Intervals jusqu’en février, il a été rejoint par Jason Richardson et Night Verses. Concentré, donnant vie et ressenti à chaque note, le canadien prend du plaisir sur scène, et ça se répercute dans le public. Je pense que c’est à cela qu’on reconnaît un musicien passionné, qui aime profondément ce qu’il fait.

Polyphia prend la suite. Malgré quelques problèmes de guitare du côté de Tim Henson, le groupe livre une performance d’un très haut niveau, piochant les morceaux du set dans leurs albums Muse et Renaissance, et leur EP The Most Hated, que je recommande vivement !

C’est avec beaucoup d’impatience que le public attendait Intervals. Plus d’un an après leur dernier concert lyonnais, les compatriotes de Nick Johnston ont assuré plus d’une heure de concert avec une bonne humeur communicative.

Sur la fin, Nick Johnston et Scott LePage rejoignent Intervals pour une dernière « jam » d’une vingtaine de minutes. Chaque musicien prend son temps pour donner au public un solo de guitare caractéristique de son style, de ses influences et que ce soit dans la salle ou sur scène, tout le monde prend du plaisir à les écouter. C’est un moment dont je me souviendrai longtemps parce que la communion établie à ce moment-là était magique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *