SHVPES start running live nation France raw power management united talent agency spinefarm records

RDV à La Boule Noire de Paris en cette veille de week-end pour le concert de SHVPES, supporté par Shuffle.
J’ai énormément de peine en arrivant : La Cigale est pleine à craquer, du monde attend même dehors… alors que l’on doit être 15 grand maximum dans La Boule Noire, située juste à côté. Le manque de communication du concert par Live Nation mêlé à la fin des examens et au début de l’été y sont probablement pour beaucoup.

Shuffle ouvre la soirée très tôt, autour de 19h30 pour un show de 30 à 45 minutes. Très énergiques, les musiciens sont complémentaires et enchaînent leurs titres de manière fluide. Cela donne une belle première partie qui instaure une bonne ambiance. Je regrette encore plus qu’il y ait eu si peu de monde, mais ça fait chaud au coeur de voir que sont présents des amis ayant fait le déplacement depuis Le Mans pour les applaudir.

Près de 15 minutes plus tard, ce sont les anglais de SHVPES qui montent sur scène avec Undertones, premier single extrait de Greater Than, à venir le 9 novembre prochain.
Cependant, le set est majoritairement composé de chansons de Pain. Joy. Ecstasy. Despair, le premier album du groupe, et le show se termine autour de 21h. Je reste sur ma faim, pas sur la performance, qui a été explosive et à la hauteur de ce que proposent les British, mais sur ce timing bizarre.
Je suis persuadée qu’on aurait tous aimé en voir plus, que ce soit d’eux ou de Shuffle !
Autre regret : malgré de nombreuses tentatives, je n’ai pas réussi à prendre les autres musiciens de SHVPES

Néanmoins, je reverrai SHVPES pour la troisième fois à l’Audio de Glasgow le 18 octobre prochain, en première partie de Hawthorne Heights

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *