crystal lake canvas the Amsterdam red-light district warmaudio school's out production alternative live

Premier lundi de juillet, grosses chaleurs, mais tout le monde est au Warmaudio pour la venue des japonais de Crystal Lake. Armé de sa réputation de destructeur de scène, le quintette hardcore / metalcore promet une soirée intense. La première partie est assurée par Canvas (UK) et The Amsterdam Red-Light District (FR), vus plusieurs fois à Lyon, dont la dernière au Hard Rock Café en mars à l’occasion de la sortie de leur deuxième album, Sapere Aude.
L’interview vidéo est d’ailleurs disponible ici.

The Amsterdam Red-Light District démarre par le titre éponyme et engagé de leur dernier opus, et emballe la foule en quelques notes. School’s Out Production a visé juste en invitant TARLD sur l’affiche et rares sont les groupes avec autant d’énergie, de puissance et de facilité à communiquer entre eux et avec leur public. Depuis plus de dix ans, la bande assure toujours un show dont on se souvient encore, même des années plus tard. Piochant dans leurs précédents albums, mais surtout dans leur « dernier-né » pour témoigner de leur évolution, le quatuor français a les plus belles années de sa carrière devant lui.

Je ne verrai pas le show de Canvas, étant donné que j’interviewe TARLD. Encore merci à Elio, Julien et Maxime d’avoir pris de leur temps pour répondre à mes questions.

En dernière partie de soirée, Crystal Lake finit de faire chauffer le Warmaudio, tant dans le sens littéral que figuré. C’est simple : la lentille de mon appareil photo est couverte de buée, c’est juste un enfer pour arriver à sortir des photos potables. En tous cas, je me souviendrai longtemps de la folie de ce concert. Le groupe nous a probablement porté chance, quelques jours plus tard, en disant que la France allait gagner la Coupe du Monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *