Chaos Project fait sa rentrée avec la Fuzzy Night #3. Au programme : The Great Delusion, Wolve et The Random Monsters. C’est la première date lyonnaise pour ces derniers, et je dois dire que j’ai pris une claque !

The Great Delusion

En attendant, les lyonnais de The Great Delusion ouvrent la soirée. Mêlant stoner et post-rock, le quatuor enchaîne quelques titres extraits de son EP, The Golden Wire Sessions. Au chant, une voix féminine qui fait prendre du relief à l’ensemble instrumental. N’étant pas amatrice de stoner, je reste quand même bluffée par le professionnalisme du groupe. Ils passeront par l’Ambuscade de Lyon ce samedi et au Farmer le 15 novembre.

Wolve

Le projet du chanteur Julien mélange rock alternatif, rock prog, post-rock, et autres styles… Après quelques années d’activité, un album et un EP, Wolve travaille sur son second album. Les thèmes dont parlent ses chansons sont divers mais toujours profonds. Sa musique, quant à elle, oscille entre ambiances aériennes et plus directes.

Pendant le set, on retrouve cet alliage d’intensité et de brutalité qui lui confère une atmosphère sombre, pesante. Je vous invite vraiment à découvrir l’univers unique de Wolve. Chaque élément, musical ou visuel, apporte son potentiel à l’ensemble et cela résulte en un très beau moment en live. N’hésitez pas à suivre le loup et faire partie de la meute sur les réseaux, de nouveaux concerts devraient être annoncés bientôt !

The Random Monsters

La claque de la soirée. Comme dit plus haut, c’est la première date lyonnaise de The Random Monsters. Entre post-rock, ambient et indie, les parisiens nous gratifient de chansons aussi longues que géniales pendant environ une heure. Formé en 2011, le groupe a sorti un album éponyme en 2012, puis un EP 3 titres en 2016 dont la longueur totale dépasse les 20 minutes. Leur dernière création, Going Home, est sortie en mars 2017.

Ce soir-là, le quatuor communique peu, mais bien. Entre eux, déjà, l’alchimie est « belle » et bien présente. Et pour couronner le tout, leur musique enveloppe le Rock’n’Eat d’une sorte de bulle. En tant que photographe, je galère, les photos parleront d’elles-mêmes. En tant que spectatrice, je suis comblée et j’assiste à très bon concert. The Random Monsters a gagné une grande fan et j’ai déjà hâte de les revoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.