Quelques mois après la sortie de leur septième album, Let Light Overcome, Our Last Night reviennent à Lyon. Passé par le CCO en octobre 2017, le groupe avait fait salle comble grâce au plateau de Sounds Like Hell Productions. Cette fois, les américains sont accompagnés d’As It Is (UK) et The Sunday Sadness (France).

The Sunday Sadness

Ce soir, je découvre le quatuor originaire de Bordeaux. Entre electro et dark pop, il donne à écouter beaucoup de choses intéressantes. Même si je suis dubitative sur trop d’effets utilisés parfois, le mix fonctionne très bien. Leur mission d’emporter le public dans leur monde est parfaitement remplie ! Je ne suis pas Cristina Cordula mais je trouve que leur look original les fait se démarquer très vite. L’attention des gens est vite retenue et leur permet d’accrocher rapidement. 

Après avoir fait la première partie d’Asking Alexandria en mars et The Hunna début mai, TSS ouvre en juin pour Our Last Night. Leur univers musical s’adapte à de grands groupes qui attirent du monde en concert, et ça ne saura que leur rendre service ! Leur mini album de 7 titres est disponible depuis le mois de février.


As It Is

J’avoue que c’est le groupe de l’affiche que j’attendais le plus. Depuis ma rencontre avec eux en juin 2017, lors du Longlive Rockfest, c’est un énorme coup de coeur, musical et humain. Je les ai connus blonds, puis « The Great Depression » est arrivée en août 2018… As It Is ont amorcé un changement dans leur musique et sur leur apparence. Beaucoup ont craint un cheap revival de My Chemical Romance, c’était sans compter sur les progrès énormes de Patty sur sa voix !

Le jeu de scène des anglais est le même, sinon perfectionné. Leur présence met tout le monde d’accord, à en entendre les critiques de gens agréablement surpris ça et là dans la fosse. Chacun des musiciens interagit avec l’autre ou avec l’audience. Chaque minute, chaque seconde est un spectacle à ne pas rater. Entre les sauts de Patty, les échanges entre Ronnie et Ali, et les grimaces de Ben, j’emporte avec moi de nouveaux et très bons souvenirs.


Our Last Night

Deuxième aveu de ce live report : leur performance au CCO en 2017 m’avait déçue. Je ressors de ce concert dans le même état d’esprit. Je me souviens m’être fait cette promesse de leur donner une seconde chance. Malgré le fait que je l’aie tenue, je ne suis toujours pas conquise par le quatuor américain. Les points positifs que je peux toutefois relever sont l’énergie qui reste la même pendant une heure et demie et la communion des frères Wentworth avec le public.

Ah si, un autre point positif : l’album Let Light Overcome est bien meilleur que Selective Hearing. Cependant, et je pense que c’est une partie du ‘problème’ avec OLN, c’est que le set dure beaucoup trop longtemps. Ou la setlist manque cruellement de variations dans les ambiances.


Je déteste parler en mal d’un groupe ou d’une performance, mais me forcer serait malhonnête. De ce fait, je préfère me concentrer sur le positif : As It Is et la découverte de la soirée, The Sunday Sadness ! Je vous invite à découvrir ces groupes de toute urgence. Enfin, je remercie Sounds Like Hell Productions pour le Pass Photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.