architects while she sleeps counterparts Alexandra palace London sold out3 février 2018. Après quasiment 6 mois d’attente, nous sommes le jour J du concert d’Architects à l’Alexandra Palace de Londres. Le show est d’autant plus attendu que c’est le plus important de leur carrière.

Les quelques dates européennes sont annoncées fin août, et j’achète mon billet dès la mise en vente sans m’être demandée comment j’irai à Londres, où je logerai… autant le dire, sans réfléchir.
Comme on dit, « YOLO ».

Je passerai sur les étapes du voyage, longues et inintéressantes, jusqu’à ce que je rejoigne les fans déjà nombreux dans la file d’attente. Il pleut, il neige, on sait pas trop, mais il fait très froid. Certains ont quand même arboré leur t-shirt à l’effigie du groupe sans plus se couvrir. J’ai sorti le mien aussi pour l’occasion, mais je n’ai pas été aussi courageuse et risqué l’angine inutilement. En parlant de courage, je tiens à saluer celui des fans qui ont campé cette nuit devant la salle. Je ne sais pas si je l’aurais fait sans un défibrillateur (une couverture de sécurité, un groupe électrogène et un gros chauffage).

Dans le grand hall, il y en a pour tous les goûts : des bars et des « food boxes » (c’est comme les « food trucks », sauf que c’est pas des camions). Je suis beaucoup trop excitée pour manger, j’entre donc dans la salle de concert à proprement parler.

Une impression grandiose s’en dégage. J’ai ressenti quasiment la même chose en découvrant le Stade de France.
Les trompe-l’oeil peints sur les murs latéraux attirent tout de suite mon regard. Les installations autour de la scène m’impressionnent également : il y aura de la pyrotechnie, un show light retravaillé, des projections, une captation vidéo…

C’est donc mon premier concert à l’Alexandra Palace de Londres, qui incarne pour beaucoup de musiciens un accomplissement. C’est un honneur, si je puis dire, de débarquer ici pour voir Architects, un groupe que j’affectionne particulièrement.

Les performances de Counterparts et While She Sleeps sont juste folles. Le public répond présent, emballé, et s’époumone sur chaque chanson comme si c’était la dernière.
La communion est parfaite !

Concernant Architects, j’ai voulu rapporter quelques vidéos pour vous donner un aperçu concret :


À un moment donné, les musiciens s’arrêtent de jouer pour donner la parole à Dan Searle (batteur), le frère de Tom décédé en août 2016. Celui-ci donne un discours très émouvant sur la perte de son frère, sur le soutien inconditionnel des proches et des fans pendant et après cette période. J’avoue que les larmes me montent aux yeux, comme bon nombre de fans autour de moi. Sam reprend ensuite le micro pour présenter les musiciens et en profiter pour officialiser la grossesse de la femme d’Adam Christianson… À ce moment-là, je ne sais pas si les gens se sont plus mis à pleurer ou à noyer ce mix d’émotions dans les applaudissements, car les réactions ont été vraiment très fortes.

Pour terminer cet article, je voudrais partager le speech de Sam Carter, donné avant Gone With the Wind.

« I’m scared of people giving up. I’m scared of people losing the fire in your fucking heart. Because you are born an empathetic human. You are born somebody who cares about your brother or your sister.
It is society that pushes that out of you. It is society that pushes hate upon you. It’s okay to feel scared in the world that we live in. What it’s not okay to feel is alone, because you are not alone. You are not alone in your empathetic state of mind. You are not alone in how much you care. You are not alone in how much fire is in your fucking stomach.
If you want to make a difference, you fucking can, I’m telling you this. You live every day. You are lucky to see every day. But when you see something that is wrong, when you see something that is wrong, whether it’s sexism, homophobia, racism or just outright hatred against anyone, don’t be a fucking sheep, stand up and stand up for what is fucking right.
Don’t be the person that goes home wishing they did something. Be the person that hoes home proud that you stood up for something and you showed them love, and you showed them compassion. Because love will always fight over hate and will always fucking win. »

Ce concert a été l’un des plus marquants de ma vie, non pas pour l’aventure que ça a été entre le voyage et le fait d’y aller seule, mais pour cet « instant » d’une heure et demie pendant laquelle je me suis sentie en sécurité, vivante et complètement inattentive à la vie extérieure.
Depuis le premier show d’Architects auquel j’ai assisté, je me rends compte qu’en plus de la musique pendant quelques minutes, c’est la création d’une bulle autour de moi qui me fait me sentir bien. Juste bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *