Ce lundi 29 avril, retour au CCO pour le concert de Millencolin et Woes. Je n’étais pas revenue dans cette salle depuis les adieux de Textures, en novembre 2017…

Woes

Le quatuor écossais revient à Lyon dans le cadre de la tournée européenne en support de Millencolin. Originaire d’Edimbourg, Woes a écumé les salles du Royaume-Uni et s’apprête à sortir son premier album, Awful Truth (UNFD). Suburbs et Money Shoe en sont tous deux extraits et promettent une bouffée d’air frais dans le style pop punk. Du moins, le « pop punk  by Woes ». Effectivement, le groupe a cette envie de renouveler le genre en y ajoutant d’autres influences chères à leur coeur. Précisions dans l’interview en ligne bientôt…

Attendue par quelques fans, la bande investit la scène du CCO pendant environ 30 minutes. Les chansons jouées démontrent un talent indéniable et un avenir tout aussi prometteur. Depuis trois ans, les jeunes écossais ne se sont pratiquement jamais arrêtés de travailler, d’aller plus loin. Ces qualités forgent aujourd’hui leur réputation de groupe impliqué dans sa passion.

Awful Truth sortira via le label UNFD le 28 juin prochain. Money Shoe, le second extrait, est disponible depuis mercredi :


Millencolin

Beaucoup associent ce groupe à l’univers du skate, rendu célèbre par Tony Hawk, et au punk de la côte californienne. Et j’avoue ne pas faire partie des exceptions… Pourtant, Millencolin vient d’un pays bien plus froid : la Suède. Après un passage remarqué au Divan du Monde en 2015, la formation sort SOS (Epitaph Records) en février dernier.

J’ai eu l’impression d’assister à un concert d’une bande de potes, juste là pour s’amuser et rencontrer ses fans. Comme le dit Nikola Sarcevic (bassiste / choriste) : « Notre groupe est fondé sur les bases du respect et de l’entente entre nous, et de la musique rock. Si vous nous le demandez, c’est le meilleur job du monde ! ». Pennybridge Pioneers, True Brew, SOS, Kingwood… Millencolin fait plaisir à tous ses fans, de plus ou moins longue date, en donnant à réécouter ses hits.

Le public se compose de personnes de tout âge, ce qui est plaisant pour l’ambiance alternant entre circle pits et slams. Après 26 ans de carrière, les musiciens sont plus que jamais en forme et bouclent 1h30 de concert dont 2 rappels !

Avant le concert, j’ai lu ça et là quelques commentaires de personnes déçues par d’anciennes performances du groupe et leur temps de set. Ce soir, nous avons été témoins d’un hold up du CCO pendant plus d’une heure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.