Flashback 2018

Si cette année a été la pire de ma vie sur le plan personnel, elle a quand même été belle musicalement. Architects, Bury Tomorrow, SHVPES et Parkway Drive, entre autres, font partie des nombreux artistes qui l’ont rythmée.
J’ai décidé de ne pas faire de classement formel, mais plutôt d’écrire quelques lignes sur les concerts, les chansons et/ou les albums qui m’ont marquée ainsi qu’un point sur mes attentes pour 2019.

Je sais que les lecteurs de Metal Hammer et le staff de Kerrang! l’ont très récemment élu Album de l’Année, mais Holy Hell d’Architects est sorti « trop tard » pour faire table rase de tous ceux sortis avant. Néanmoins, il reste excellent et dans la continuité de Lost Forever // Lost Together et All Our Gods Have Abandoned Us, tout en prenant quelques chemins déviés ça et là.

À souligner que cet album est le premier sorti depuis la disparition de Tom Searle en août 2016, à qui Architects a rendu un sublime hommage sous la forme de ces onze chansons. Album rempli d’émotions et alternant entre mélodies aériennes et « screams » lourds accompagnés de riffs bien sentis, le Holy Hell Tour semble promettre de belles choses !


Mais aussi…

Ce 9 novembre voyait également « naître » Greater Than de SHVPES, mené par les singles War, Calloused Hands et Undertones ; un album qui marque un point important dans la carrière du jeune groupe anglais. Entre mélange de styles et prises de risques, il faut saluer la performance ! Même si leur premier concert parisien en tête d’affiche au début de l’été n’a pas attiré grand monde, le quintette a assuré une performance énergique, bien que trop courte, et est resté un bon moment à discuter avec les fans après le show.

Si je ne devais vraiment retenir que deux albums en 2018, je choisirais Reverence de Parkway Drive et Black Flame de Bury Tomorrow. Ces deux-là sont mon top 1, je ne peux pas les départager. Rien n’est à jeter ! Dans chacun d’eux, les chansons s’enchaînent de manière logique et fluide. L’évolution de ces deux groupes, pourtant bien différents, porte une nouvelle marque à la scène metalcore et prouve que oui, il est possible de surprendre un public même lorsque l’on traîne un certain nombre d’années de carrière. 

Ayant eu la chance d’assister à un concert de chacun de ces groupes en juin, je suis persuadée qu’ils ont encore de très belles années devant eux et un public fidèle derrière. Je me souviens de ce sourire sur le visage de Winston ce soir du 5 juin, au Radiant, qui ne le quittait pas. Je me souviens également de cette gentillesse émanant des membres de Bury Tomorrow. On peut affirmer que l’on n’apprécie un artiste que pour son talent, mais lorsqu’il se trouve qu’ils sont également de véritables crèmes, c’est bonus !


En vrac

Pour citer les quelques albums qui m’ont accompagnée en 2018 : Technology de Don Broco, très bon album bourré d’énergie et de tubes positifs. Living Proof de State Champs, sorti en juin et qui a marqué le début d’un été à base de pop/punk bien frais comme j’aime ! Defy d’Of Mice & Men m’a bien plu aussi, le pas franchi après le départ d’Austin Carlile est réussi et permet au groupe de rebondir sur la musique qu’ils ont toujours voulu créer. 

Le concert qui m’a le plus donné de sensations cette année est sans aucune hésitation celui d’Architects à l’Alexandra Palace de Londres. J’en ai encore des frissons en écrivant ces lignes, et mon live report video tout pourri ne retransmet pas le quart de ce que j’ai vécu ce soir-là. J’ai vu ce groupe une fois par an depuis 2015 et 2019 ne dérogera pas à cette règle… Le prochain RDV est pris au Transbordeur, et probablement à l’O2 Academy de Glasgow !  


Concernant mes attentes pour 2019…

…qu’elles sont nombreuses et variées ! Au hasard, pour commencer, je dirais que le retour de While She Sleeps me remplit de joie. Un peu moins lorsque je me rends compte que je ne pourrais pas les voir cette année.

La nouvelle signature d’Arising Empire, Any Given Day, a sorti deux très bons titres pour annoncer un premier album qui sortira mi-mars. Et comme les allemands ont du talent et que j’ai une confiance quasi aveugle en ce label…
D’ailleurs, Imminence a amorcé un retour entre mystère et légère évolution avec Paralyzed, single extrait d’un prochain album dont l’enregistrement est déjà terminé.


Singles et suppositions

Très attendus également, les australiens de Void Of Vision qui ont sorti le très bon Kill All My Friends en cette fin d’année, tout comme Like a Shadow de Holding Absence, groupe British prometteur (est-ce un pléonasme, après tout ?). Après sa récente signature sur le label SharpTone Records, Crystal Lake a publié Aeon, single en featuring avec AJ d’ISSUES et dans la lignée de ce qu’ils savent si bien faire. L’album, intitulé Helix, est prévu pour le 15 février.

Après le bien lourd Death Perception, j’attends aussi des nouvelles de Thy Art Is Murder… Comme on dit « ça ne devrait pas tarder ! » Tout comme les updates du côté de Lonely The Brave qui ont vu leur chanteur, David Yates, quitter la bande, remplacé par Jack Bennett. Selon les dernières informations recueillies, le groupe travaillait en studio en novembre. 

Tom Delonge a balancé sur son compte Instagram quelques courts extraits de compositions de ce qui pourrait être le prochain EP d’Angels & Airwaves. EP, single ou album, peu importe, je prends ! C’est vraiment l’un des side-projects de l’un des membres de Blink-182 les plus originaux et réussis.

Novelists nous a offert un très bon morceau inédit fin octobre. Intitulé Eyes Wide Shut, il permet au groupe de nous faire patienter jusqu’en 2019. Difficilement, oui. Tout comme Our Last Night après la sortie de Soul Speak, ou encore Blood Youth après l’annonce d’un quatrième album en… 4 ans ! Starve sortira en début d’année et vous pouvez d’ores et déjà profiter de deux titres, Keep You Alive et le titre éponyme.


Retour au collège !

C’est un retour que j’attendais vraiment avec impatience, Avril Lavigne a dévoilé en septembre Head Above Water puis, quelques semaines après, Tell Me It’s Over. Même si j’ai une nette préférence pour la chanson éponyme de l’album et son magnifique clip, à savoir Head Above Water, elle démontre un net aboutissement dans son travail ainsi que dans sa voix sur le deuxième extrait. J’ai vraiment hâte de découvrir l’intégralité de ce disque, cinq ans après le pas terrible album éponyme.


Enfin, et ce n’est pas une info tombée « dans l’oeil d’une sourde » (méditez là-dessus)… Billie Joe Armstrong a annoncé écrire de nouvelles chansons pour Green Day. Lâchez-moi direct avec « oui mais Green Day, ça n’est plus ce que c’était » ou « gneugneu c’était mieux avant », je ne veux rien entendre. La trilogie était naze : FACT. Revolution Radio était plus que correct : FACT. Rien n’est confirmé quant à la sortie d’un nouvel album en 2019, mais le processus est en route, et ça, c’est déjà un gros scoop de fin d’année !


Interviews

Je ne pouvais pas écrire cet article sans parler des artistes que j’ai pu rencontrer cette année. Si Patty et Ben (As It Is) font partie de mes plus belles rencontres jusqu’ici, la « palme » revient cette année à Julien, Maxime et Elio de The Amsterdam Red-Light District. Interviewés à l’occasion du concert de Crystal Lake au Warmaudio début juillet, j’ai vraiment pu apprécier la simplicité et l’humour de ces gars qui assurent depuis plus de dix ans et comptent tellement plus de galères à leur actif !

En comparaison avec des groupes qui ne passent plus les portes et ne te connaissent plus dès les 500 likes passés, c’est rafraîchissant et rassurant à l’idée qu’il existe encore des musiciens passionnés et présents pour autre chose que la gloire. 


Le mot de la fin, pour celles et ceux qui ne l’auraient pas lu : je n’oublie pas les groupes et agents qui m’ont récemment contactée. Vos e-mails sont dans ma file d’attente et seront traités le plus rapidement possible.

Bonne année à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *